Chiffrage et préparation du dossier financier

Notre objectif actuellement est d’arriver à finaliser notre offre de prêt avant le 10 décembre. Nous avons bien reçu le chiffrage, soit la compilation des devis, et nous avons pu bloquer un montant final basé dessus avec la banque. Tout compris on en est à une enveloppe de 400 000 euros.

terrain hiver
Nos futures voisines – les vaches – approuvent. 🐮 (photo prise le 29/11/2018)

D’abord, je veux revenir rapidement sur le processus de chiffrage. Notre architecte a fait appel aux entreprises avec lesquelles il travaille habituellement. Toutes locales. Il y a pas mal de choses sur lesquelles on doit repasser. Je prends quelques exemples : des radiateurs (électriques) sont inclus dans toutes les pièces or on n’en n’aura pas, à part le chauffe-serviettes de la salle de bain. L’étude thermique effectuée par PopUp House nous recommande vivement le triple vitrage (on pense au moins pour la grande baie vitrée du salon), or toutes les huisseries ont été commandées sur papier en double vitrage. J’ai aussi fait un bon de commande rapide sur Ikea pour la cuisine, mais on a l’intention de la faire nous même (avec des planches de bois et de l’huile de coude).

Il y a donc des ajustements, plus ou moins importants, à faire avant le début du chantier et qui sont globalement relatifs au rapport entre l’étude thermique et le budget. On a encore un peu de temps pour tout mettre en place, il fallait avant tout définir le montant final avant la date fatidique du 10/12.

La folie des grandeurs

Au sujet du budget, le montant des travaux devrait s’élever à 305 000 € (le reste étant dédié au terrain et à l’assainissement). Ce qui dépasse notre budget initial de 270 000 € (!) Étant donné, les atouts de la maison, on se doutait bien que l’architecte avait mis la barre haute. Il nous a cependant présenté des « plans de coupe » qui nous permettrait « d’alléger » le montant d’environ 50 000 €. Ça se tient. Globalement on peut diviser ces coupes en 2 groupes : ce qu’on peut faire plus tard et/ou nous-même comme la terrasse, les dressings ou la végétalisation du toit par exemple. Dans ces cas-là, la différence de prix est significative sans pour autant perdre en terme de qualité ou d’esthétique. On peut également couper dans les prestations un peu « haut de gamme » type la grande baie vitrée du salon pour lui donner une hauteur standard de 2,40 mètres (mais pour ça on n’est pas vraiment chaud), ou encore remplacer le bois de bardage prévu – du bois brûlé – par un bois plus accessible lasuré noir (on passe du simple au double en terme de prix). Du point de vue de l’archi, ces « coupes » ne viennent pas dénaturer le projet. On est actuellement en train de réfléchir à tout ça.

Quoiqu’il en soit, c’est un gros budget pour une surface de 105 m². Je pense que notre maison est un très bon exemple pour démontrer qu’on peut faire ce qu’on veut avec le système PopUp House, mais on doit être le pire exemple pour illustrer le fait qu’il peut être économique. C’est presque une hérésie. Aussi, notre taux d’endettement est de 40%. Je rappelle que le taux conseillé est de 33%. On doit avoir super confiance en l’avenir.

Je tiens donc à souligner, pour celleux que ça tenterait de construire une PopUp House, que c’est effectivement plutôt bon marché, soit entre 1 500 et 2 100 €/m² (bâtiment clé en main). Nous, on est plutôt à 2 900 €/m², on dépasse allègrement, surtout si on prend en compte le marché immobilier dans la région. Évidemment pour le même tarif, vous avez un 40 m² à Paris. Mais juste pour être claire, ce que PopUp vend c’est le matériel : ossature et finitions de la maison en bois (fournis en kit à une entreprise locale). Le reste dépend vraiment de votre projet de vie. 🏡 Quand on analyse notre budget, on se rend bien compte qu’il est tout à fait possible d’avoir une maison passive à un prix raisonnable. Il faut enlever les gros postes type bardage haut de gamme en bois shodoshima, ou la surface vitrée très importante (qui fait monter la note à 35 000 €). On a 56 m² de terrasse (9 200 €), c’est pas une obligation. On doit aussi assumer le coût de la viabilisation (+ 16 000 €). Etc. Si on s’en tient au matériel isolant de PopUp et à la VMC DF, on est dans les clous financiers et thermiques.

À noter – apparement -, que plus la surface de la maison est petite, plus le matériel revient cher. Ça fait sens. Du coup, la surface n’est pas forcément une limite.

Un commentaire sur “Chiffrage et préparation du dossier financier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s