Introduction : La petite histoire de notre terrain et comment tout à commencé

Bonjour !

Même si trouver notre terrain ne s’est pas déroulé sans stress, il faut reconnaître qu’on s’est bien amusé.

Tout a commencé par une annonce, un terrain était disponible dans le coin, super mignon, trop craquant, évidemment déjà vendu quand on a appelé pour le visiter. Mais ça nous a lancé. C’était février 2018.

On a commencé par chercher sur Internet, les petites annonces Ouest-France, leboncoin, les sites des agences etc. On a ciblé le pays de Retz (44) On y habite actuellement et on s’y plait. À ce moment là, on cherche pour le fun. On ne connaît pas notre budget (ou même si on en a un). Puis l’heure des visites arrive !

On craque pour un premier terrain, un peu étroit et atypique, mais bien placé avec une vue sur l’Acheneau. On fait même une offre en-dessous (sans connaître nos options de prêt, donc complètement à l’arrache.) Finalement ça ira à d’autres gens (une affaire d’ailleurs très louche). C’est pas grave, next !

À noter que pour la suite on sera beaucoup mieux préparé. On a parlé avec notre banque, c’est good to go. On a aussi rencontré notre architecte.

Les conditions pour le prêt : Le CDI c’est la vie

On avait déjà visité des maisons et terrains en 2016 alors qu’on habitait encore à Paris, dans la région nord de Nantes (autour de l’Erdre), mais même si on gagnait notre vie, on n’était pas en CDI donc le prêt c’était niet. Là, si on s’est mis à chercher un terrain c’est aussi en sachant qu’on pouvait débloquer un prêt parce que l’un de nous est effectivement en CDI. À noter que pour les banques, peu importe la période d’essai ou le montant de votre CDI, du moment que vous êtes en CDI, c’est bon. C’est pas super rationnel et c’est discriminant, mais c’est la banque (et je m’y connais !)…

Aussi, si vous travaillez avec un architecte, les offres de prêts se réduisent considérablement. Je crois qu’on est passé d’une 20aine d’offres à 1 seule acceptable. Alors que si on faisait notre maison avec un constructeur, le choix serait infini. La banque n’aime pas les architectes et quand on sait qu’elle fait des partenariats avec les constructeurs on comprend bien pourquoi. (indice : Le fric).

NB : on est passé par un courtier, « Meilleur Taux », pour avoir une idée claire de nos « droits » et pour choisir notre banque. (Même si au final on n’avait donc pas le choix ahah).

Rencontre avec Numerobis

La raison pour laquelle on cherche un terrain est qu’on a, depuis quelques années déjà,  jeté notre dévolu sur un système de construction de maison passive en bois qui s’appelle PopUp House. Je vous invite à aller voir leur site et la petite vidéo de présentation pour comprendre le système. Je reviendrai sur le sujet.

Pour construire une PopUp House, il faut les contacter et on vous met en relation avec l’architecte qui travaille avec eux/elles dans la région qui vous intéresse. L’architecte est venu nous rendre visite pour voir un peu comment on vivait. Il nous a remis un questionnaire et nous a demandé d’écrire un « recueil sensible » où on décrit la maison de nos rêves, comment on vit, comment on circule dans la maison, notre rapport à la lumière etc.

J’ai fait une petite playlist spotify. Dans un article, je vous mettrai des screenshots de ce recueil et je m’expliquerai sur la fameuse playlist. Cet exercice m’a vraiment beaucoup plu forcément.

La phobie administrative

NewDefiniteAcornwoodpecker-max-1mb

Il y a une chose à savoir quand on cherche à faire construire etc., c’est que d’un point de vue administratif, c’est très pénible. Agence immo, notaire, banque, vendeurs, architecte, mairie…, les uns ne peuvent pas avancer sans les autres. Donc on fait beaucoup le yoyo entre ces différents interlocuteurs. Il y a beaucoup de « on a besoin de ça pour vous donner ça » et vice-versa. On apprend à devenir contorsionniste. Exemple : pour débloquer le prêt il faut le permis de construire, mais pour avoir le permis, il faut avoir le prêt. Mais une fois que vous avez compris comment ça marche vous êtes en bonne voie.

Le terrain

On visite en tout 12 terrains avant de tomber sur le bon. À noter que nous sommes en février et que nous visitons des terrains vagues le soir après la journée de travail. Autant vous dire qu’on a acheté des bottes en caoutchouc. Il était temps qu’on le trouve ce terrain parce que pour reprendre les mots de notre fille « j’en ai marre de nos petites sorties du soir ».

Ce terrain, personne ne s’est jeté dessus. Il est atypique, il fait 993m². Les gens cherchent plus petit et construisent avec un constructeur. En plus il est en 3e rideau et il faut faire l’assainissement individuel. Les égouts ! Donc ça a un petit coût qu’il faut prendre en compte. On peut passer d’une fourchette de 6 000€ à 15 000€ selon le terrain et la proximité avec le 1er rideau. Ça rentre dans notre enveloppe donc ça va.

On est des gens très bien organisés (parfois). On avait rempli un tableur avec les informations qu’on avait glané pour chaque ville où on était susceptible d’aller vivre. À savoir : école, calme, transport, PLU, agenda politique, accès à Nantes, proche mer/accès à la plage etc. Qu’on saches où on allait mettre les pieds.

C’est celui-là qui nous plaît, pour plein de raisons logiques, mais surtout pour le coup de cœur. Exposition est-ouest, au bord de la rivière, isolé dans les arbres… ❤ Bref, il répond à tous nos critères (qu’on avait donc patiemment listé sur un tableur tout de même).

 

On fait une offre, cette fois, une offre bien renseignée (et au prix qui était tout à fait correct, 70 000€ agence immo inclus). Et c’est parti pour l’aventure.

NB : je ne sais pas si je peux parler sous-sous sur ce blog encore, on y viendra je suppose.

Un commentaire sur “Introduction : La petite histoire de notre terrain et comment tout à commencé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s